4L Trophy Dossier spécial

Bilan d’une aventure sportive et humaine


 

L’équipage 408 est de retour. Valentin et Ivan sont rentrés de ce périple de 6000Km. Ils nous livrent le récit de cette aventure riche en souvenir.
« Des souvenirs qui resterons gravés » c’est ainsi qu’Ivan Leduc et Valentin Auvray résument le 4L Trophy.
Ces deux ambitieux étudiants en école de commerce ont pris le départ le 18 Février à Biarritz aux côtés de 1300 4L. Ce raid automobile d’une semaine s’est achevé à Marrakech après un périple sur les routes espagnoles et pistes marocaines.

Comme le souligne Ivan Leduc « cette expédition est l’aboutissement d’un projet entrepris à la rentrée de septembre ». Pour aspirer à rejoindre les autres équipages, les deux étudiants ont dû soulever des fonds à hauteur de 10 000€.

UNE MÉCANIQUE BIEN HUILÉE

Une préparation de 170 heures a été nécessaire afin de faire de ce véhicule un bijou d’horlogerie déclare l’équipage. Ce travail a été payant puisqu’aucune difficulté mécanique n’a été rencontrée.

TERRITOIRES SAUVAGES

Ils nous décrivent les splendides paysages marocains, étendues désertiques avec pour seul relief des montagnes rocheuses à l’horizon dont la vision est troublée par les mirages. Quelques acacias luttent face à la chaleur étouffante qui règne sur ces étendues arides. C’est l’humilité qui s’empare d’eux face à ces colossales dunes de sable, ces structures en perpétuelles mouvement au grès des
tempêtes de sable. Les écarts de température sont frappants, le froid saisissant la nuit, tandis que le jour la chaleur éprouvante.

LA COMMUNAUTÉ 4L TROPHY

Sur le raid l’esprit de solidarité, fondement du 4L Trophy, s’exprime tant dans les bacs à sable que lors des pannes. Les coups de mains se font naturellement, simplement sans autre envie que celle d’aider l’équipage en difficulté. Le point d’orgue de cet esprit de solidarité est la remise des dons auprès de l’association « Enfants du Déserts ». Près de 18 Tonnes de matériels ont pu être ainsi collectés.

UNE COURSE PIÉGEUSE

Nombreux, ont été ceux qui se sont heurtés aux pièges des pistes marocaines. Les oueds, ruisseaux asséchés ne sont pas à minimiser. La lecture des road books est essentielle, le relevé du compteur kilométrique de façon systématique, à chaque point du livret permet d’anticiper les difficultés de l’étape. « C’est aussi grâce à ces précieux documents qui tiennent lieu de bible que nous pouvons nous permettre de partir en hors-piste afin de gagner des kilomètres face aux concurrents » explique Ivan. Un classement dont les deux jeunes hommes sont fiers puisqu’ils finissent 242ème sur les 1300 4L.

DES REMERCIEMENTS CHALEUREUX

Ils vont organiser une soirée afin de remercier leurs sponsors et diffuser le film qu’ils ont réalisé, témoignage de ce voyage hors du commun.
Une expédition qui par bien des aspects sera inoubliable et qui n’aurait pas vu le jour sans les sponsors.
Facebook : 4l normandy travelers

Pour retrouver nos partenaires, consulter le magazine Hors Séries page 21 ( juin/juillet/aout 2016)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *