homme femme Santé

Body contouring et Cryolipolyse, fonte graisseuse par le froid


MARIE Éric • médecine esthétique et médecine anti-âge • Caenwww.ime-laser.fr

 

En plein essor tant chez les hommes que les femmes, de nombreux magazines traitent de la médecine esthétique et du Body contouring ou modelage de la silhouette.
La prise en charge et modelage de la silhouette est en effet une demande de plus en plus récurrente en médecine esthétique et des alternatives à la chirurgie se développent. Avant toute chose un remodelage de la silhouette passe par une prise en charge globale, comportementale, nutritive , sportive et esthétique. Il est toujours important en ces périodes de fêtes qui approchent d’avoir une bonne activité physique afin d’obtenir le renforcement musculaire nécessaire à tout remodelage du corps, tout comme de bonne règle d’hygiène nutritive. Une fois ces préambules établis, la  médecine esthétique a développé ces dernières années des techniques séduisantes pour éliminer les excès graisseux disgracieux sans recours à la chirurgie.

Depuis 2011 en France, faisant suite à des décrets interdisant toute méthode invasive et potentiellement dangereuse de lyse graisseuse (comme les injections de solutions hypoosmolaires faisant fondre les graisses) s’est développé la cryolipolyse.

Connue aux Etats-Unis depuis plus longtemps la cryolipolyse, méthode non-invasive de lyse des excès graisseux localisés est fort prometteuse.
Sa découverte est fortuite : née d’une curieuse observation effectuée aux États-Unis où les enfants obèses addicts aux bâtonnets glacés avaient l’intérieur des joues creuses. Une étude a montré que le tissu adipeux soumis au grand froid sécrète une enzyme qui le détruit. D’où la mise au point d’une machine capable de refroidir uniquement les bourrelets concernés sans les brûler. Le refroidissement sélectif du tissu adipeux induit une lipolyse, c’est-à-dire la décomposition des cellules adipeuses, permettant de débarrasser le corps de la graisse sans abîmer les autres tissus. Les principes scientifiques de cette technique ont été découverts par les dermatologues Dieter Manstein, MD, PHD, et R.Rox Anderson, MD, du Wellman center for Photomedicine au Massachusetts General Hospital de boston, CHU affilié à la Harvard Medical school.

homme femme

 

La méthode consiste à coincer l’excédent de gras dans une pince qui aspire et fait baisser la température pendant une heure à moins 5 degrés. Pas de piqûre ni d’anesthésie. Quand le praticien libère les tissus, alors totalement durs et congelés, il masse pendant quelques minutes et tout redevient normal. Vous repartez illico. La douleur est quasi inexistante sur les poignées d’amour, les hanches et les plis du dos. Elle est en revanche intense quand il s’agit du ventre. Dans certains cas, des rougeurs et des gonflements peuvent apparaître, mais il n’y a ni bleus ni nécessité de porter  une gaine. On reprend une vie normale immédiatement.

La fonte graisseuse est progressive : les cellules inflammatoires digèrent les cellules adipeuses visées au cours des mois qui suivent la procédure, ce qui diminue l’épaisseur de la couche graisseuse de 30 à 40 % selon les études cliniques. Les lipides des cellules adipeuses sont lentement libérés et transportés par le système lymphatique, puis traités et éliminés de la même manière que la  graisse provenant des aliments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *