Histoire

D'où vient la Saint Valentin ?


Aujourd’hui, le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion. On estime qu’environ un milliard de cartes de vœux sont expédiées chaque année à l’occasion de la Saint Valentin. Chiffre battu seulement par le nombre de cartes échangées lors des fêtes de Noël. On estime aussi que 85% de ces cartes sont achetées par des femmes. Il ne faut pas négliger aussi que la St-Valentin est aussi une fête pour célébrer l’amitié.

Mais d’où vient l’origine de la saint Valentin ?

L’origine de cette fête demeure un mystère, comme l’amour !

Le 14 février, c’est la saint Valentin, comme chaque jour du calendrier catholique, on fête un saint. Et les saints sont toujours patrons de quelque chose. Patron d’un lieu, d’une corporation ou d’une organisation. Ainsi, saint Roch est le patron des bergers… Et l’Église a fait de saint Valentin le patron des fiancés.

Pourquoi Valentin ? Il n’y a pas de Valentin martyr ou autre qui a quelque chose à voir avec les amoureux…

Dans la Rome antique, on fêtait certes le 15 février les Lupercales, célébration un brin paillarde du dieu Lupercus qui était le protecteur des champs et des troupeaux, dieu de la fertilité et de la fécondité. La fête était consacrée à l’amour et à la fécondité. Durant cette fête païenne, on chantait et on dansait pour s’attirer la grâce du dieu. Les Lupercales se déroulaient chaque année de manière similaire.

Parmi les traditions, on peut citer la loterie qui conduisait les jeunes hommes à tirer au sort dans une urne le nom d’une jeune fille qui devait rester en leur compagnie durant tout le banquet. Parfois les couples tombaient véritablement amoureux et se mariaient.

Le pape Gélase Ier obtint l’abolition des Lupercales en 495, jugeant cette fête païenne trop décadente. Pour en effacer le souvenir, l’Eglise aurait choisi d’honorer la mémoire du prêtre Valentin mort un 14 février pour avoir marié, en cachette du pouvoir romain, des couples amoureux.

C’est au Moyen Âge, en Angleterre, que sont apparus les premiers mots d’amour liés à l’occasion de la saint Valentin. Une tradition raconte que les oiseaux s’accouplaient à la mi-février… C’est la fin de l’hiver : les premières fleurs apparaissent avec les premiers gazouillis des oiseaux…

Mais qui est Saint Valentin ?

Les points de vue des historiens divergent quant à l’identité de Valentin. En effet, pas moins de sept saints répondent à ce nom et sont fêtés le 14 février. Voici l’histoire d’un d’entre eux.

Valentin est un prêtre romain du IIIe siècle. Il vit sous le règne de l’empereur Claudius, qui, pendant son court règne (268-270), est engagé dans de sanglantes campagnes militaires. En 268,  il peinait à recruter des hommes pour son armée. Dépêchés sur des terres lointaines, peu d’entre eux étaient enclin à se séparer de leur épouse et leur famille. Pour remédier à sa pénurie de soldats, l’Empereur décida d’interdire le mariage aux hommes jeunes, ces derniers continuent à recevoir en secret la bénédiction du mariage, grâce au prêtre Valentin.

Ce dernier est bientôt démasqué et emprisonné. Alors qu’il est en captivité, Valentin fait la connaissance d’Augustine, la fille de son geôlier. La légende raconte qu’il redonne la vue à la jeune femme aveugle. Dès lors, elle prend soin de lui : reconnaissant, il lui envoie un message avant d’être exécuté, signé « Ton Valentin « . C’est de cette épisode que serait issue la coutume de s’envoyer des messages à l’occasion de la Saint-Valentin.

Mort martyr, décapité à Rome vers 270, il est enterré sur la voie Flaminienne, où lui est par la suite rendu un culte. Considéré comme le saint patron des amoureux depuis le XVe siècle, ce personnage est souvent confondu avec l’évêque de Terni, qui connut le même sort.

Les symboles de la Saint Valentin et de l’amour :

Éros & Cupidon

 

Le 14 février, c’est proche de Mardi Gras. Sous le masque du saint Valentin, ne serait-ce pas plutôt Éros-Cupidon qui se cache ?

En effet, celui que l’on devrait fêter ce jour-là, c’est Cupidon ! Le dieu de l’amour des Romains, qui correspond au dieu grec Eros. Cupidon est représenté sous les traits d’un enfant ailé. Et comme tout ange, on ne connaît pas vraiment son sexe. Il personnifie l’amour. Cupidon est toujours accompagné de son arc, son carquois et ses flèches. Il tire sur celui qu’il veut rendre fou… d’amour.

Si Eros a donné en français l’érotisme, en grec ancien, érôs signifie amour, dans son sens général… Éros, c’est donc bel et bien le dieu de l’amour et non le dieu du sexe…

Le Cœur :

Le cœur est le grand symbole de la fête des amoureux. En effet Offrir un cœur qui soit de fleurs  ou en papier, cela signifie offrir son cœur.

Les Couleurs :

Le rouge et le blanc sont les deux couleurs de la Saint Valentin.
Le blanc symbolise la pureté des sentiments et de l’amour alors que le rouge est la couleur de la passion, du dévouement et de la loyauté.

Les Fleurs :

Depuis toujours les fleurs sont porteuses d’un message secret et d’un message d’amour. La fleur reine de la saint Valentin est la rose, mais attention la rose a différentes significations.

  • Blanc : Amitié, Virginité, Pureté, Amour platonique
  • Rose en bouton : Amour naissant
  • Rose : Peur, Serment d’amour
  • Rouge : Amour ardent, Passion

Attention n’offrez pas à votre promise de Rose jaune car elles signifient un Amour déclinant, l’Infidélité, la Jalousie et l’Amitié.

Le Chocolat :

Le chocolat est un des symboles des amoureux pour sa volupté et pour le plaisir des papilles partagées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *