coeur Santé

L’intelligence émotionnelle existe-t-elle ?


coeur

Deux passants se tiennent par la main, un couple d’ados s’embrasse sur un banc public, des amoureux dansent un slow qui en dit long sur leurs émotions, ressenties dans l’étreinte.
D’où vient cette attirance qui relie les êtres humains  ?
Y-aurait-il une forme d’intelligence qui permettrait de reconnaître la personne que l’on va aimer ?
Cette intelligence pourrait-elle correspondre à un des aspects de l’intelligence émotionnelle ?
La question de l’intelligence émotionnelle est, habituellement, hors du champ d’intérêt de l’ostéopathie.
Elle appartient, généralement, à des recherches menées dans le cadre de la psychologie. Citons parmi elles celles de Paul Ekman, célèbre psychologue, qui conduit son travail de recherche au sein de l’université de San Francisco aux USA.
Cependant, durant mes trente années de consultation, j’ai pu constamment observer les effets des émotions sur le corps aussi bien que ceux du corps sur les émotions.
Il s’agit d’une dialectique dont les mécanismes sont indissociables dans leurs fonctionnements.
La perception émotionnelle ne doit donc rien au hasard !
On ne devient pas amoureux sans que le cœur s’anime, … à partir du corps !
La savante alchimie qui participe à ce beau sentiment devient, par conséquent, tout autant, une mécanique de grande précision.
C’est en cela aussi que l’on peut parler d’intelligence émotionnelle !

De quoi s’agit-il ?

Tout d’abord il faut redire quelques mots de l’intelligence telle qu’elle est comprise habituellement.
C’est un ensemble de processus logiques mettant en jeu certaines zones du cerveau plus particulièrement dédiées à l’analyse.
Cette intelligence nous permet d’aborder des problématiques parfois complexes en faisant abstraction de notre sensibilité.
Très couramment utilisée dans notre monde occidental, elle aboutit trop souvent à une vision réductrice des problématiques envisagées.
Réfléchir n’est pas ressentir, or nous avons besoin des deux pour vivre « heureux et en bonne santé ».
L’intelligence émotionnelle est d’une autre forme. Elle s’appuie sur le cerveau émotionnel qui associe de nombreux territoires du cerveau.
Mais cette autre forme d’intelligence prend aussi sa source dans le corps en s’appuyant sur son « niveau de fonctionnalité ».
Il en est ainsi puisque l’intelligence émotionnelle se nourrit de la perception de sensations corporelles en même temps qu’elle en produit d’autres.
Avoir le coup de foudre ne relève pas d’un processus intelligent mais plutôt d’un processus mettant en jeu votre intelligence émotionnelle à savoir votre corps et vos émotions.
Aujourd’hui la notion d’intelligence émotionnelle va au delà de la notion de sentiment, elle est de plus en plus fréquemment identifiée comme un élément majeur de la capacité de performance dans l’entreprise.

Pouvons nous développer notre intelligence émotionnelle ?

La réponse est oui.
De nombreuses méthodes existent mais elles ont presque toutes un point commun qui les discrédite et montre leur limite : elles oublient le rôle majeur que le corps remplit dans l’intelligence émotionnelle.
Or, pas d’intelligence émotionnelle épanouie sans disponibilité corporelle.
Développer son intelligence émotionnelle est possible en dé-réprimant son corps, en le réglant, en l’assouplissant dans la douceur afin d’aiguiser l’accès à la sensibilité. C’est ce parcours que je propose d’accomplir dans le cadre d’un travail d’ostéopathie approfondie.
De quoi est constituée cette disponibilité corporelle qui est partie intégrante de ce qu’est l’intelligence émotionnelle ?
Pour accéder à une compréhension aisée de mon travail thérapeutique, je me dois de rappeler que notre corps porte la trace de notre vécu, que celui-ci soit positif ou qu’il soit négatif.
Si ce vécu est négatif, il s’inscrit sous forme de tensions, de spasmes, de rigidités et devient un perturbateur de sensibilité.
Dans ce cas, la perception émotionnelle s’en trouve désorganisée.
C’est ainsi que peuvent apparaître la peur, la gêne, la colère et parfois la tristesse.
Alors, un conseil : si vous percevez ces émotions inconfortables et gênantes de façon prolongée, pensez que vous avez un déficit d’accès à votre intelligence émotionnelle qui peut être traité.

Est-il plus difficile d’être amoureux, lorsque les choses se passent ainsi ?
La probabilité d’être heureux à la St Valentin est-elle moins grande ?
Oui certainement. Et ce n’est pas tout, d’autres fonctions vont également être perturbées.
Il sera aussi plus complexe de savoir ce que l’on veut, de faire des choix, de se sentir bien dans sa peau.
Les inconvénients ne s’arrêtent pas là, il sera compliqué de prendre des décisions, de changer de fonctionnements, de s’adapter au monde qui bouge. C’est un véritable désordre émotionnel qui touche la personne dans sa globalité.

Human intelligence

 

Peut-on « nettoyer et booster son intelligence émotionnelle » ?

La réponse est encore oui.
Le plein accès à son intelligence émotionnelle passe essentiellement par la suppression des obstacles corporels au déploiement de celle-ci.
Situés dans diverses zones du corps, ces blocages appartiennent à chaque personne dans un schéma dysfonctionnel propre.
C’est aussi ma fonction, depuis plus de 15 ans, d’intervenir pour des personnes souhaitant retrouver la plénitude de leur intelligence émotionnelle (pour vivre pleinement leur créativité, pour se réaliser en tant que femme ou en tant qu’homme, pour décider avec rapidité justesse et pertinence, pour être amoureux)
Ainsi, libérer le corps de ses inscriptions du passé ne l’empêche pas de vieillir mais lui garde sa capacité sensible et son harmonieux et plein accès à son expérience de la vie.
Pour ce faire, j’ai recours à des manipulations articulaires, crâniennes, viscérales accomplies selon des critères spécifiques et spécialisés.
Elles différent de celles pratiquées en ostéopathie générale.
Pour utiles qu’elles soient, ces dernières ne visent finalement qu’à libérer des espaces de mouvement pour supprimer des douleurs.
Cela rend de grands services mais ne suffit pas. Les manipulations provenant de l’ostéopathie générale deviennent inopérantes quand il s’agit d’avoir un effet sur l’intelligence émotionnelle.

Etre amoureux c’est fantastique ! Le rester l’est tout autant.
Cet état d’amour, qui est si essentiel pour nous les êtres humains, n’est pas uniquement le fruit d’une rencontre qui se poursuit dans une union.
C’est la permanence d’un état émotionnel nourrissant, qui nait du plein exercice de notre intelligence émotionnelle, à condition que celle-ci soit en état de fonctionner.
Sachez que quelque chose ne fonctionne pas tout à fait bien si vous ne vous sentez pas du tout en capacité d’amour.
Il est peut-être temps, alors, de faire examiner ce corps qui enferme votre intelligence émotionnelle et ou de faire du yoga, ou encore de consulter en psychologie…
Redonnez du mouvement à votre intelligence émotionnelle et vivez pleinement vos émotions pour que, chaque année et tout au long de celle-ci, ce soit la St Valentin à tout instant.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *