Cinéma

Et si on jouait à se faire peur devant la télé ?


6 films à savourer pour Halloween

Ce mois-ci, c’est Halloween ! Le mois où les petits enfants viennent sonner à votre porte en quête de sucreries, ou, comme nous ne sommes pas aux Etats-Unis, c’est aussi pour les cinéphiles l’occasion de regarder des mecs tronçonner des handicapés sans passer pour un psychopathe aux yeux de tous.

>En tant que psychopathe à l’année, j’ai décidé de vous proposer une liste de six films à (re)découvrir pour cette soirée d’Halloween. La sélection n’est pas exhaustive, l’idée étant de piocher dans ces images angoissantes qui nous reviennent parfois au détour d’un mauvais rêve…

 

Les autresLES AUTRES d’ALEJANDRO AMENABAR – 2001

Pour ceux qui auraient pour objectif de passer leur nuit d’Halloween tous seuls dans le noir, il faudra privilégier un film d’ambiance : « Les Autres » est typiquement ce genre de film, terriblement marquant en tête à tête avec votre écran. Amenabar est un réalisateur talentueux, je vous conseille également « Tesis », lui aussi considéré comme ancre du genre. « Les Autres » révèle l’ambiance tétanisante du film d’horreur à l’espagnol, comme on le retrouve notamment avec « L’Orphelinat » quelques années plus tard.

Nuit des orts vivantsLA NUIT DES MORTS-VIVANTS de GEORGE A. ROMERO – 1968

Il fallait absolument que je place du zombie dans cette liste, le choix s’est d’abord joué entre Romero et Fulci (les deux maîtres du genre), mais j’ai préféré le premier, pour mon souvenir marqué du visionnage de sa trilogie originale. Mais le dilemme s’est alors retrouvé en « La Nuit des morts-vivants », « Zombie » et « Le Jour des morts-vivants » : la Bible, le Meilleur ou le plus Intelligent ? J’ai finalement choisi le premier, peut-être pas le meilleur mais sans aucun doute le genre de truc si important et visionnaire qu’on aime le (re)découvrir dans de bonnes conditions.

RingRING de HIDEO NAKATA – 2001

Comment ne pas placer de l’horreur asiatique dans cette liste ? J’ai finalement opté pour le plus connu de tous : le génial « Ring » de Hideo Nakata (à voir seul, et dans de bonnes conditions, pour apprécier la maîtrise). Mais attention, il y en a plein d’autres, et je vous conseille aussi « Kwaidan », « 2 Soeurs » (coréen) et « Dark Water », probablement les meilleurs d’entre tous, et si vous pouvez en voir deux cette nuit ne vous gênez pas, les quatre sont exceptionnels. Pour en revenir à « Ring », c’est probablement l’un des meilleurs films « hanté » jamais réalisé.

artoff6080L’ANTRE DE LA FOLIE de JOHN CARPENTER – 1995

Voici une autre trilogie « de films indépendants les uns des autres » complètement magistrale et parfaite de bout en bout, la fameuse « Trilogie de l’Apocalypse » de Mr. Carpenter. J’ai choisi le dernier (« L’Antre de la Folie ») simplement parce qu’avec sa déclaration d’amour à Lovecraft et son aspect « cauchemardesque » très marqué il se démarquait suffisamment des autres films de la liste. Pour résumer, la Trilogie de l’Apocalypse c’est trois films de Carpenter sortis sur une période d’environ dix ans : le premier, « The Thing », chef d’oeuvre du genre, l’un des meilleurs films d’horreur de tous les temps, le second, « Prince des Ténèbres », une œuvre tétanisante qui marque encore des semaines après son visionnage, et le dernier, « L’Antre de la Folie », oeuvre hommage à la littérature de l’horreur, notamment à Lovecraft et Stephen King.

FreddyLES GRIFFES DE LA NUIT de WES CRAVEN – 1985

Pour choisir un Slasher (même si dans le cas des « Griffes de la Nuit », le terme est large), proposer « Halloween » c’était trop bateau, « Vendredi 13 » trop mauvaise foi, « Scream » trop fanboy… Alors mon choix s’est porté sur Freddy Krueger qui aime hanter les cauchemars des protagonistes. En plus de s’être imposé en trente ans comme une référence absolue du genre, le film de Craven reste encore aujourd’hui si glauque et malsain qu’il en est terrifiant. Les images du film sont encore gravées dans mon esprit. Dans le genre, on a rarement fait mieux.

House of the deadTHE HOUSE OF THE DEAD de UWE BOLL – 2004

On finit en beauté : cette liste manquait de nanar. J’aurais pu aller vous chercher quelconque daube obscure des années 80, mais j’ai finalement décidé de faire dans la modernité, dans le jeu-vidéo, dans le… Uwe Boll. Celui qu’on appelle le nouvel Ed Wood, à tort ou à raison (il a fait des trucs pas mal, entre ses dizaines de daubes). « The House of the Dead » est probablement ce qu’il a fait de pire et de plus drôle. Regarder ça tout seul ? Jamais. Si vous voulez tenter l’expérience « déconne », prenez un bon bol de popcorn, et à 2/3/4/plus devant ce truc, je vous garantie des belles tranches de rire. J’ai peut-être oublié de mentionner qu’en arrosant tout ça de quelques verres, ça paraît presque génial. Mais seulement avec modération, n’est-ce pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *